Camil Petrescu Madame T.

Éditions Jacqueline Chambon

Littérature étrangère

 

L’auteur


Né en 1894 et mort en 1957, Camil Petrescu fut l’un des plus brillants représentants de cet âge d’or que connurent les Lettres roumaines entre les deux guerres. Il fut la première découverte du jeune critique Eugène Ionesco.

Le roman

Un après-midi d'août trop chaud, Émilie pour distraire Fred, son amant, lui donne à lire des lettres qu'un poète célèbre, qui s'est suicidé pour elle, lui a envoyées. Fred est bouleversé par cet amour trop grand qui fait resurgir en lui les souvenirs encore douloureux de Madame T., avec qui il vient de rompre. A travers ces destins croisés, Camil Petrescu fait revivre les années trente à Bucarest, une ville alors cosmopolite et brillante, snob et résolument moderniste. On assiste au lancement d'un journal à succès, on visite avec l'héroïne un appartement furieusement Art Déco, on admire la fastueuse garde-robe d'un dandy et surtout on découvre la difficulté à repenser les sentiments et la sexualité dans une société qui entend rejeter tous les anciens carcans.



Traduit du roumain par Jean-Louis Courriol


Avril 1997 – 10 € – 380 p. – 11 x 17 – ISBN 978-2-8771-163-6